Notre histoire

Une histoire,

Né d’une famille de marchands de bières, le grand-père de Maurice avait son dépôt de bières à Hof ten Berg et portait les bières à domicile avec une charrette tirée par des chevaux.

Le père de Maurice ayant quitté la maison paternelle pour ouvrir son propre dépôt de bières commença avec une charrette à bras à vendre à domicile aux particuliers les bières qu’il avait soutirées lui-même jusque tard dans la nuit. Les casiers et bouteilles étaient à l’époque à l’effigie de DETOMBE. Il continua son ascension en achetant une charrette tirée par un cheval. Quelques années plus tard, le premier camion fit son apparition. Ce camion devant lequel Maurice est photographié avec son père, est la carte de visite de la maison. Le père de Maurice avait une passion, le vin, si bien qu’en plus de soutirer et de vendre de la bière, il devint tireur de vin. Il se rendait chez les gens fortunés de l’époque afin de mettre en bouteille le vin que ceux-ci faisaient venir en ligne droite des vignobles. Lorsque son père mettait le vin en bouteille, Maurice, encore enfant, l’accompagnait afin de coller les étiquettes alors écrites à la main. Maurice positionnait également les bouchons en liège et les capsules en étain dans la bouchonneuse. Ne vous étonnez donc pas s’il a attrapé le virus du vin dans sa jeunesse.

Gastronome, membre de la guilde des sommeliers depuis des années, Maurice transmet à son fils Olivier le goût de la bonne chair et du bon vin. Olivier pris par cette passion fit ses études à l’Ecole Hôtelière Provinciale de Namur et devint le cuisinier tant espéré par son père. Lorsqu’Olivier termina ses études, il fut engagé dans la Maison de Bouche « PIERRE ROMEYER » à Hoeilaert où le chef de cuisine François MEERT lui enseigna l’art de la bonne cuisine jusqu’au jour où Monsieur Pierre ROMEYER décida de la fermeture de la Maison.

Olivier alors engagé comme chef au CASINO à Woluwé-Saint-Lambert fut rappelé par le chef François MEERT aux cuisines du restaurant de Monsieur et Madame Firmin DE VOGHEL « THE PADDOCK » à Keerbergen pour le seconder.

A présent, Maurice a réalisé son rêve et a créé pour Olivier un restaurant annexé à sa librairie sous l’enseigne…

… de Maurice à Olivier…